Comment mélanger pour obtenir un volume maximum: de la hauteur ’11 astuces pratiques

sound

 

Maximiser le volume de vos chansons est non seulement pour arrêter le bouton ‘gain’ -te présenter quelques astuces pour vous aider dans la course pour le volume maximum …

Cet article explique comment mélanger pour un volume maximal, ne maîtrisant pas pour atteindre ce volume, mais les deux parties sont liées. De toute évidence, la guerre à la recherche du volume maximal est encore en vie; vous obtenez d’introduire de tels ingénieurs de mastering de pression pour augmenter le volume des enregistrements de qualité audio atteint compromis à de nombreuses reprises.

La pratique de la compétition pour le volume maximum au stade de la maîtrise est peut-être tort, comme certains styles musicaux ont plus de volume que d’autres, selon la façon dont ils se produisent. Il est illogique qu’un sujet intime, avec la guitare acoustique est pas moins que les niveaux d’un bandadeath de métal, par exemple. En règle générale, le groupe veut également enregistrer votre sujet avec des volumes exagérés. Les valeurs de l’objet sont à régir de telles décisions, qui sont généralement établies dans chaque cas.

Si vos valeurs exigent un enregistrement concurrence en volume, au moins en partie, les résultats potentiels de mastering dépendent de la façon dont un problème a été composé, arrangé, produit et mixé. Même nous soutenons que les étapes avant la maîtrise sont plus importants collectivement le potentiel pour le volume d’enregistrement lui-même la maîtrise.

Notre objectif est maintenant de penser et d’apprendre tout ce qui contribue au volume d’un sujet avant de passer à la maîtrise. Certaines des choses dont nous avons discuté peut donc être non conventionnelle, mais elle est la nature de cette tâche: en un mot, la recherche de l’espace libre numérique ou sur le toit.

Chaque producteur doit contrôler à un moment donné le volume de votre mix. Si dividiésemos tous les producteurs en deux catégories, les producteurs chercheraient votre musique aussi haut que possible dans l’un d’entre eux, et l’autre, qui aiment utiliser des contrastes dynamiques en leur faveur.

Ceux de la première catégorie trouveront une valeur immédiate dans une technologie ou technique pour les aider à obtenir un volume sonore sans compromettre audio. Pour ceux de la deuxième catégorie tirent un effet maximal dynamique, ils doivent composer avec les limites de la technologie actuelle dans les passages de faible volume, et de maîtriser aussi l’art de maximiser le volume. Si vous êtes en mesure de le faire, votre capacité à fonctionner à deux extrémités les libère pour exploiter la gamme dynamique complète disponible.

Par conséquent, plus le maître de volume maître perçu une meilleure clarté et la séparation d’un mélange, même si certains éléments de celui-ci ont un volume plus faible. Bénéficieront-vous appris ces compétences, mais pas toujours jouer votre musique au maximum.

sound 3

Et pourquoi tant de volume?

Un mélange avec un volume présente des avantages potentiels. Nous avons tendance à regarder les sons les plus forts, en particulier à des fins d’évolution. Les premiers humains pas alarmé avec les sons forts auraient plus de risques lorsqu’ils sont confrontés à un prédateur ou une catastrophe naturelle. En outre, compte tenu de la réponse non linéaire de notre écoute, la plus haute musique a tendance à avoir plus de détails dans les gammes basses et hautes. Et il contribue également à l’impact, puisque la musique avec des basses et des aigus clairs est perçu avec plus de présence et la taille.

Les termes de l’illusion auditive

Il convient de noter que l’exposition à des niveaux excessifs comporte des risques de générer des dommages auditifs permanents. Ainsi, la capacité d’offrir l’impression d’un volume sonore à des niveaux d’écoute plus modérés est une étape vers conservant un degré de cet impact alarmant sans ses risques associés. Il existe plusieurs méthodes simples pour générer un bruit fort: test, par exemple, d’utiliser plusieurs distorsions pluginsde. La partie difficile est de le faire d’une manière qui semble naturelle, ou du moins souhaitable. Les signaux audio des effets secondaires inévitables ont tendance à obstruer l’efficacité de la plupart des effets de volumes; mais utilisé en petites doses, ils ont leur place.

Il est important de noter que le volume perçu est une expérience très subjective, ce qui est loin d’être une lecture en décibels par un dispositif audio. Le volume que nous percevons un son dépend de plusieurs facteurs, qui sont souvent considérés des éléments qui avaient aucun rapport à l’autre. Ceci est en partie parce que notre cerveau a un rôle de premier plan dans le processus d’audience, ce qui nous met en face de ce champ mystérieux de l’étude appelée psychoacoustique.

Adobe_Audition_waveform_of_sound_impulses_on_the_police_dictabelt_analyzed

En ce sens, le volume perçu est très difficile de prédire ou de mesurer. Heureusement, il est possible de tirer parti de ce phénomène: il existe de nombreuses astuces et techniques qui vous aideront à obtenir le volume maximum en utilisant le moins d’espace libre (plafond dynamique pour accueillir les crêtes du signal).

Ou regardé une autre façon: si vous gardez la marge maximale disponible, vous avez toujours la possibilité de télécharger des volumes plus tard. Si vous contrôlez la façon dont ils travaillent ensemble différents éléments d’un mélange, vous serez en mesure d’optimiser la marge globale de celui-ci. Et ainsi vous faciliter l’étape suivante et finale du mastering.

11 trucs et astuces pour mélanger avec le volume

1. Démarrer … dès que possible

La prévention est le meilleur remède pour la perte de l’espace libre. Si vous voulez obtenir le plus évident pour un volume de mélange, il est important de tenir compte de tous les éléments qui contribuent au volume maximal. Les décisions pour optimiser l’espace libre le plus tôt possible. Et défend la hauteur de toutes les façons que vous pouvez penser.

2. Utilisez le matériel de référence

Vous n’êtes pas obligé de réinventer la roue pour rivaliser avec les niveaux de vos mélanges préférés: il suffit d’étudier et de comparer leurs techniques que vous utilisez. Gardez les matériaux de haute qualité de référence de la main. Si vous n’êtes pas sûr d’une décision et la façon dont il aura une incidence sur le volume global d’un sujet, vérifier la façon dont il l’a fait dans les rubriques de référence.

sound 2

 

3. Apprenez les numéros

De nombreux producteurs aiment garder un ordinateur portable avec des statistiques et des chiffres. Quels sont les niveaux de crête et RMS travaillé dans votre dernier mix? Quel volume avait la boîte en relation avec le battage médiatique? Où pica hype? Notez les réponses à ces questions si vous voulez apprendre de vos petits succès et obtenir ces niveaux avec cohérence.

4. Créer un espace pour transitoire

Dans un mélange de charge, il est parfois difficile de faire la distinction même avec les transitoires d’attaque tranchants. L’un des facteurs qui contribuent à notre perception d’un transitoire est le niveau sonore qui le précède. Vous pouvez ajouter morsure et de clarté à un transitoire sans élever son niveau de crête en insérant un petit silence ou faire un bas jeté avec le son qui le précède. Si elle est assez rapide, l’oreille ne perçoit le silence ou coulée, mais la transition se démarquer plus dans le mix.

5. L’avantage visuel

Oscilloscopes et analyseurs de spectre sont parfaits pour apprendre comment fonctionne son, et révèlent souvent des problèmes Headroom qui sont autrement difficiles à identifier. Les éditeurs spectraux comme Image-Line ‘Edison’, Adobe Audition CC, Photosounder et iZotope RX avec ce concept à l’extrême avec sa vision « en trois dimensions » sonore.

sound 4

 

6. Remplissez les pannes

Les pannes ou arrêts sont parfois problématiques. Ces sections (supposent parfois que le sujet respire) comprennent généralement moins de sons plus complète du mélange de sections. Mais ne vous méprenez pas: le nombre de sons ne détermine pas le volume d’un mix global. Une ventilation crée incidence calme quand ils entrent dans les autres éléments -fill le spectre de fréquences de ne pas paraître trop vide.

7. La grandeur du silence

Il est ironique, mais le silence est l’un des outils les plus puissants disponibles pour créer l’illusion d’une scène sonore avec beaucoup de volume. La clé est le contraste, donc il ne doit pas être pur silence. Utilisez des silences et des moments courts et calmes comme des intervalles entre les sons avec volume. Ils ont donc plus de taille et de l’intensité.

8. Regardez transitoire

Les transitoires écrasés sont souvent les plus évidents souffre d’un volume sonore trop de pression pour signer. Faites tout votre possible pour les protéger et les amplifier. Faites attention si vous appliquez des effets: si vous perdez la clarté des transitoires, le mélange des sons forcé ou écrasé.

9. Développez le spectre

Si un son provient d’une source proche de nos oreilles, plus claire des graves et des aigus volonté si nous entendions à distance. Par conséquent, d’avoir une présence sonore, assurez-vous que votre basse et les aigus sont clairs. L’objectif doit être de transmettre cette qualité dans le mix global, mais pas toujours à l’individu sonne à l’intérieur.

10. L’expérience!

Essayez différents plugins et techniques. Si vous n’êtes pas sûr de l’effet chaîne fonctionne le mieux dans chaque situation, beaucoup de preuve que possible. Vous apprenez beaucoup et il sera plus facile de prendre des décisions pour éviter la perte de marge et d’améliorer le volume et la clarté.

11. Faites votre son a la cohérence

Parfois, vous voulez remplacer un son avec une solution de rechange, telles que la modification d’un son de basse à l’autre. Dans de tels cas, l’objectif doit être des sons similaires dans leurs propriétés. Sa teneur en fréquence doit être bien équilibré, et ses RMS et des niveaux de crête assez proche.

Source: futuremusic-es.com

 

Facebook
Twitter
Linkedin0
Google+0
GMail0
SMS0
Whatsapp0