Comment améliorer le son de vos enregistrements maison

audio-1221152_640

Enregistrer chez soi est chose courante de nos jours. Le son propre des studios est toujours très populaire auprès de nombreux musiciens, producteurs et consommateurs, mais l’approche DIY a son charme et ses adeptes. Vous pouvez expérimenter et retravailler votre son sans être sous pression comme vous le seriez dans un studio, où chaque heure coûte de l’argent. En transformant votre chambre en studio, vous apprendrez aussi comment interagir avec d’autres producteurs et ingénieurs du son. Voici quelques conseils sur les petites choses auxquelles vous devrez penser pour optimiser votre home studio.8

  1. Insonorisation.
    Vous pouvez utiliser de nombreux matériaux différents pour insonoriser les murs, pour en réduire l’écho ou simplement pour faire plaisir à vos voisins. Si vous souhaitez vous faire un studio complètement insonorisé, vous devrez vous faire conseiller par des professionnels afin de contrôler au mieux les différentes fréquences créées par les cymbales, la batterie, la basse, etc. Il y a une différence entre insonoriser votre pièce, et améliorer son acoustique pour votre propre écoute ou vos enregistrements.
  1. Traitement acoustique. Il y a de nombreuses façons de manipuler l’acoustique de votre home studio, afin de coller au mieux à vos goûts et besoins. Par exemple, s’il y a beaucoup de « réflexion » due à des surfaces dures, des fenêtres ou du verre, vous pouvez utiliser de la moquette et des rideaux pour absorber une partie du son et « étouffer » / « amortir » la pièce. Des objets tels que les boîtes à œufs, la mousse acoustique, les duvets et les rideaux sont plus utiles pour le traitement acoustique que pour l’insonorisation ! Lorsque vous enregistrez le chant, assurez-vous de placer un duvet ou une couverture épaisse derrière le chanteur. Cela créera une sorte de « petite cabine » si vous n’avez pas de pièce dédiée.
  1. Placement du moniteur : « la zone idéale ». Il est conseillé d’utiliser une pièce rectangulaire plutôt que carrée. Placez vos moniteurs de telle sorte qu’ils soient face à l’un des murs le plus long, et à la même distance des côtés les plus courts. Ils doivent être à la hauteur des oreilles (en utilisant un support spécial ou de vieux livres) et à environ 1-1,5m l’un de l’autre. Vous devez être assis entre les deux, à 1-1,5m de distance, avec les moniteurs légèrement tournés dans votre direction. Les moniteurs doivent être situés à environ 20cm du mur. Cette « zone idéale » vous permettra de créer une meilleure image stéréo pour vos enregistrements. L’installation symétrique de la pièce est le point le plus important. Si vous avez des meubles supplémentaires, comme un canapé, positionnez-les du côté opposé aux consoles et non pas dans un coin. La texture douce de ces objets aidera également à absorber le son. De plus, les moniteurs doivent être « isolés », par exemple par un morceau de mousse entre l’appareil et les livres ou le support, afin d’éviter les interférences de vibrations supplémentaires. Voici un lien vers quelques produits utiles pour les moniteurs sur le site amazon.
  1. Microphones : placement et type. Écoutez le son des instruments que vous enregistrez en fonction de leur emplacement dans la pièce. Choisissez ensuite l’endroit qui vous plaît le mieux pour y installer un micro. Il ne s’agit pas forcément d’améliorer la sonorité de la pièce mais plutôt d’apprendre à écouter attentivement et de comprendre les caractéristiques naturelles de l’espace dans lequel vous travaillez. Plus vous vous entraînez, plus il vous sera facile de définir le meilleur endroit pour un violoniste ou un chanteur par exemple. Choisissez minutieusement votre micro, et testez-le dans différents coins de la pièce. Votre choix sera limité si votre budget est minime, mais il existe des micros spécifiques qui sonnent mieux dans certains environnements. Les micros directionnels peuvent par exemple aider à réduire le bruit environnant. Jetez un œil sur cet article concernant les 10 meilleurs micros pour des enregistrements maison.
  1. Autres équipements : casques audio, interface, moniteurs, ordinateurs et MAO, etc. Si vous avez la possibilité d’investir dans ce domaine, vous obtiendrez un son de bien meilleur qualité. Ne dépensez cependant pas plus pour un article que pour un autre. Si votre équipement est du même niveau en termes de qualité, le résultat sera certainement meilleur. Préférez des casques fermés pour éviter que le son qui en sort ne parasite vos enregistrements. Grâce aux effets de votre MAO et avec de l’entraînement sur votre interface, vous pouvez créer des pistes audio de bonne qualité. Pour plus d’informations, veuillez lire notre article sur la préparation de vos morceaux pour le mastering. Il vous apprendra ce que vous avez besoin de faire pour apporter les dernières touches à votre travail avant de l’envoyer au mastering.

Source: imusiciandigital.com

Facebook
Twitter
Linkedin0
Google+0
GMail0
SMS0
Whatsapp0